VPN en Chine : une situation explosive des appareil HS

Similar Images of world flags, national flags:Ce Week-end, Twitter était en effervescence en Chine. D’après ce que nous avons pu savoir, un téléphone portable serait soudainement devenu HS.

Et pourquoi ? Parce qu’il y avait un VPN installé sur le dispositif.

Dispositif Apple détruit pour cause de VPN

Comrad Balding, un utilisateur de Twiter a partagé ce Week-end une histoire plutôt incroyable sur le célèbre réseaux social. Il raconte ainsi comment l’Iphone de son ami a brusquement cessé de fonctionner.

La victime s’est alors présentée dans un magasin à Honk-Kong. Le vendeur lui aurait déclaré qu’il allait avoir besoin d’un nouvel appareil.

Visiblement son téléphone aurait cessé de fonctionné car il avait un VPN illégal installé dessus.

On lui aurait ainsi expliqué que désormais la Chine avait la possibilité de voir si un VPN était installé sur un dispositif. Le cas échéant Pékin pouvait le détruire.

Et visiblement ce ne serait pas quelque chose d’exceptionnel. Le personnel d’Apple serait au courant de cette pratique devenue monnaie courante. Cependant on ignore comment les autorités chinoises font pour « casser » un téléphone.

On ne sait pas si cette histoire est exacte, mais il se pourrait bien qu’elle soit véridique. En effet, sachant que le pouvoir met en place une censure drastique et que les attaques contre les VPN comme NordVPN, Hidemyass ou VyprVpn ne cessent d’augmenter, ça ne serait pas vraiment étonnant.

Désormais la loi exige que les fournisseurs de VPN soient enregistrés. Sinon ils sont considérés comme illégaux.

Concrètement ça veut donc dire que le pouvoir peut aujourd’hui contrôler les VPN et impose des réglementations drastiques au fournisseurs.

Ça veut dire aussi que le pouvoir peut donc collecter des informations sur les utilisateurs de VPN. Sur ceux qui les utilisent et ce qu’ils font avec.

Les autorités peuvent aussi contrôler l’accès au contenu via les VPN et imposer la censure. Autrement dit, un VPN ne sert plus à rien !

En effet, ces principales utilisations relatives à la vie privée, à la sécurité, à la confidentialité, à la liberté d’accès sur le net ne sont plus permises.

En 2017, les blocages en tout genre n’ont cessé d’augmenter. Dans la deuxième moitié de l’année, au moins un blocage VPN par mois était mis en place par les autorités ! Les rumeurs relatives à l’interdiction totale des VPN en février circulent également.

Qu’est-ce qui est en train de se passer ?

Il semblerait donc que la Chine ait réussi à trouver un moyen pour identifier les utilisateurs de VPN. Dans les cas où les autorités ne peuvent pas surveiller, censurer ou exercer un certain contrôle sur ces VPN, il s’agit alors de VPN illégaux, ils détruisent le dispositif en question.

L’objectif est double : couper les communications, dissuader les utilisateurs d’installer de nouveau un VPN. En effet, si l’installation d’un VPN est à l’origine de la destruction de leur dispositif, ils ne vont certainement pas vouloir installer de nouveau ce genre de technologie sur leur appareil.

Un détail attire tout de même notre attention : d’après l’histoire sur Twitter, le téléphone continuerait de fonctionner via Wifi. Plusieurs interrogations se posent donc…

La Chine serait-elle en train de détruire les commuications ? L’interdiction des VPN devrait être mis en place sous peu. Les trois pus grands fournisseurs d’accès, propriété de l’état, seraient donc complices.

Laisser Wifi fonctionner, permet-il de continuer à surveiller le dispositif ?

Est-ce que Apple ferme les yeux sur cette nouvelle pratique ? L’entreprise se conforme-t-elle à cette nouvelle forme de censure ?
Est-ce qu’une utilisation du Wifi est considérée comme inoffensive une fois que l’appareil est de manière générale inopérant ?

Etant donné que les informations sont difficiles à être récoltées sur la Chine, difficile de savoir ce qui est vrai ou pas. Seul l’avenir nous le dira. Mais ce qui est certain c’est que la liberté recule…

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.