Hadopi veut savoir comment sont consommés les biens culturels

Du nouveau chez Hadopi ! En effet, le gendarme du net à la française projette une nouvelle mission. La Haute autorité envisage de sonder le net…

C’est-à-dire que l’institution souhaite connaître un peu plus précisément les usages que font les internautes sur la toile. Explications !

Hadopi : qui fait quoi sur le net ?

Voilà la grande question que semble désormais se poser Hadopi… En effet, après avoir mené différentes études sur toutes sortes de sujets comme par exemple le nouveau Zone Téléchargement, on veut en savoir plus rue du Texel.

Comme on vous le dit toujours ici, derrière les beaux discours, la liberté et le pays des droits de l’Homme, en France aussi on vous surveille !

Par conséquent, si vous souhaitez vraiment conserver votre vie privée confidentielle lorsque vous surfez sur la toile, une seule solution.

Vous devez passer par un VPN comme Hidemyass, VyprVpn ou NordVPN afin de changer d’adresse IP, crypter vos données personnelles, être protégé contre toutes intrusions…

Pour en revenir à l’étude que veut faire la Hadopi, la Haute autorité veut donc acquérir des données afin de pouvoir mesurer l’audience.

Et quels sont les sites visés ? Les sites qui proposent des biens et services dématérialisés, bien évidemment. Mais surprise : cette fois-ci il ne s’agit pas d’étudier uniquement les sites pirates. Non, tout le monde est concerné. Sites légaux aussi bien que sites illégaux.

L’objectif de cette étude ? Connaitre l’évolution des usages sur la toile. Ni plus ni moins. Autrement dit, savoir du moins de manière générale, qui fait quoi sur le web. Il s’agira ensuite comparer ces nouvelles données avec celles déjà acquises sur le sujet pour observer cette fameuse évolution.

Comment sont consommés les biens culturels sur la toile ? Voilà la question qu’on se pose chez le gendarme du net… Pour y répondre, un appel d’offre public a été lancé, le 31 octobre.

L’appel d’offre en question est signé par Christian Phéline, le président de la Hadopi et des moyens sont mis à disposition.

Ainsi, l’étude va s’inscrire à moyen terme. Il s’agit en effet de collecter ces données sur une période totale de 42 mois. Le marché sera ainsi attribué pour une période de 6 mois. Ensuite, il pourra être renouvelé 3 fois pour une durée de 12 mois à chaque fois.

Le budget total de cette enquête ? 175 000 euros Hors Taxe. Jolie somme qui sort donc directement de la poche des contribuables.

Il faut tout de même espérer que la Hadopi arrivera à gérer son budget 2018 avec toutes ces dépenses supplémentaires. La première période, de 6 mois, sera donc crédité de 25 000 euros. Les trois autres, en suivant le même barème, bénéficieront donc chacune de 50 000 euros.

Et visiblement, tout sera passer à la loupe : le visionnage de films, de séries TV, d’événements sportifs… Nous attendons donc les premiers résultats avec impatience !

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.