Un développeur Chinois arrêté pour vendre un VPN

hands in jailD’après les informations qui nous proviennent de Chine, nous avons appris qu’un autre développeur chinois avait été arrêté. Son crime ? Il aurait lui aussi mis au point un service VPN.

A la base, il aurait configurer son logiciel pour son usage personnel. Mais se rendant compte de la demande, il a commencé à le « commercialiser ».

Il aurait ainsi gagné 164 $… et une détention de 3 jours !

La guerre contre les VPN bat son plein

En ce début d’année, le ton est encore monté en Chine. Le Ministère de l’Industrie et de la Technologie de l’information a ainsi déclaré que trop de technologies et services se développaient de manière « désordonnée » sur la toile. Pour rétablir l’ordre, une nouvelle réglementation a donc été mise en place.

En plus de nouvelles mesures de réglementation et de sécurisation de l’information, l’autorité a déclaré qu’elle allait procédé à un « nettoyage des services d’accès au réseau ».

Dans un tel contexte, les fournisseurs de VPN come NordVPN, Hidemyass ou VyprVpn sont bien évidemment dans la ligne de mire.

Au fil des mois, l’attitude vis-à vis des fournisseurs de VPN est ainsi devenue de plus en plus agressive. De nombreux blocages ont été réalisés par les autorités chinoises. Pékin a même demandé à Apple de retirer toutes les applications VPN de son China Apple Store.

Les services VPN permettent en effet aux citoyens chinois de contourner le Grand FireWall. Et bien évidemment, ce souffle de liberté n’est pas du goût des autorités locales.

Les autorités ont donc déclaré que l’utilisation d’un tel service sans l’autorisation correspondante serait considéré comme une infraction.

Dans un tel contexte répressif, un nouveau développeur de logiciel vient d’être arrêté.

Nouvelle arrestation d’un développeur de logiciel chinois

D’après le magazine The Nanjinger, un développeur de logiciel aurait de nouveau été arrêté par les autorités locales. M. Zhao aurait ainsi été appréhendé pour avoir enfreint les nouvelles lois sur les licences VPN.

Le contrevenant aurait déclaré aux autorités avoir mis en place son logiciel pour son usage personnel. Il cherchait ainsi a accéder à du contenu hébergé dans un pays étranger.

Ce qui signifie sans aucun doute contourner le grand Firewall. Mais se rendant compte que d’autres personnes étaient intéressées par son système, il leurs a laisssé l’utiliser. En échange, il demandait une contribution, minime.

Le prix des abonnements étaient en effet vraiment modiques : 1,5 $ par mois ou 18 $ pour deux ans. D’après la déclaration de revenus, l’homme aurait ainsi gagné 164 $. Il n’aurait donc certainement pas eu plus de 100 clients. Vraisemblablement beaucoup moins.

Pour le moment, personne ne sait vraiment ce qui va lui arriver. Sera-t-il lui aussi condamné comme son compatriote Deng Jeiwei ? Ce dernier a en effet été condamné à 9 mois d'emprisonnement. Il aurait gagné environ 2100 $ avec le service VPN qu’il avait commercialisé.

Cette nouvelle affaire confirme donc la détermination de Pékin de lutter de manière agressive contre les fournisseurs de VPN. De nombreuses mesures vont ainsi en ce sens.

L’interdiction totale programmée pour février 2018 par exemple. Ou comme on vous le disait la demande de retrait de tous les fournisseurs de VPN du China Apple Store.

D’après la marque à la pomme croquée, ces applications étaient devenues illégales selon la législation en vigeur, s’opposant ainsi à la politique propre à l’entreprise. Ces applications ont donc été supprimées, sans problème…

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.