Piratage : emprisonnement dans l’affaire des faux android Store

Flag of The Pirates on a wooden plankÇa fait maintenant 5 ans que le FBI a fermé plusieurs Android Store pirates.

Le verdict de Joshua Taylor impliqué dans cette affaire de piratage vient d’être prononcé : 16 mois de prison.

La défense a argumenté que le jeune homme ne jouait qu’un rôle minime mais le juge ne l’a pas entendu de cette oreille.

Une vieille histoire de piratage

Cette affaire de piratage commence en 2012. A l’époque, le FBI aidé par la police française et hollandaise fermait plusieurs android store pirates : Appbucket, Applanet, Snappzmarket.

Ces saisies furent les premières sur le marché des magasins d’application pirates. D’autres actions similaires contre BitTorrent et autres sites de diffusion avaient suivi.

Beaucoup d’utilisateurs pour se protéger, visitaient se genre de site avec un VPN comme Hidemyass, VyprVpn et NordVPN. Durant les années qui ont suivi, plusieurs personnes en relation avec les sites ont finalement été inculpées et condamnées.

Joshua Taylor, jeune homme de 27 ans ne fera pas exception à la règle. L’habitant du Michigan organisait les serveurs de SnappzMarket. Il a été reconnu coupable pour violation au droit d’auteur. Il vient d’être condamné à une lourde peine : 16 mois de prison.

Une peine sévère malgré une implication moindre

D’après le Ministère de la Justice, SnappzMarket aurait distribué plus d’un million d’applications. Un piratage estimé à plus d’ 1,7 millions de dollars.

John Lovel, l’avocat de Taylor a affirmé que son client n’avait jamais fait de bénéfices. Il a insisté sur le fait que les co-conspirateurs étaient beaucoup plus impliqués.

Lovel a ainsi déclaré : Joshua Taylor n’a aucun antécédent criminel. Son rôle consistait uniquement à trouver de l’espace de stockage pour les cerveaux de l’opération. SnappzMarket n’a jamais rémunéré Joshua. Les profits engendrés par SnappzMarket ont été divisés entre Sharp et Peterson.

D’après le dossier remis au tribunal, Taylor aurait eu une enfance difficile sur un plan mental et physique. D’après Meredith Davis, psychologue, Taylor ne savait pas qu’il commettait un crime.

En effet il n’avait pas la capacité cognitive pour le faire intentionnellement. La psychologue a rajouté que son client regrette profondément ce qui s’est passé. Elle estime qui plus est qu’il ne va pas réitérer de telle action.

Davis a écrit au tribunal : « M. Taylor a exprimé beaucoup de remords. Et il veillera a ne pas enfreindre la loi de nouveau. »

Malgré tout, Timothy Batten, le juge de district considère la peine appropriée.

Si 16 mois d'emprisonnement sont loin d’être négligeables, Scott Walton un des complices a pour sa part écopé de 46 mois. Kody Peterson lui aussi impliqué dans cette histoire de piratage a pour sa part été condamné à 1 an de prison. Peine moindre car il aurait accepté de faire des travaux « secrets » pour le FBI.

La dernière personne à être impliquée dans cette affaire de piratage, Gary Edwin Sharp, sera condamnée en novembre. Au même titre que ses complices, il est lui aussi menacé de longs mois de prison.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.