Le bloque VPN et proxy, la Russie confirme et signe

Hand stop shown by businessmanOn vous en avait parlé il y a peu : le bloque VPN et proxy vient d’être confirmé.

Une nouvelle loi qui accentue encore la censure en Russie va sous peu être votée.

Les moteurs de recherche ne seraient pas épargnés par cette nouvelle mesure.

Un projet de loi inquiétant

C’est confirmé, le projet de loi visant à bloque VPN et proxy est rédigé. Il sera présenté sous peu à la Douma. Le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l’information et des médias de masse, dans sa forme abrégée le Roskomnadzor, se réjouit de cette décision.

L’organisme responsable de la censure internet en Russie aurait déjà discuté avec diverses entreprises de VPN. Il s’agissait de voir lesquelles d’entre elles allaient accepter de collaborer avec le service d’Etat.

Autrement dit, quel VPN accepterait d’inscrire sur la liste noire les sites censurés par le Roskomnadzor.

C’est du moins ce qu’à révéler un média russe, Vedomosti.

D’après cette source, c’est la MCU (Media Communication Union), la plus grande association des médias du pays qui serait à l’origine de ce projet de loi. MCU et Roskomnadzor auraient pourtant nié l’existence de cette loi.

Face à ce bloque VPN et proxy, les fournisseurs de VPN tels que [VPN1], [VPN2] ou [VPN 3] devront donc faire un choix crucial. Vont-ils collaborer avec les autorités russes ou quitter le pays?

Le bloque VPN et proxy concerne aussi les moteurs de recherche

En plus de vouloir mettre en place le bloque VPN et proxy, les autorités russes veulent aussi prendre le contrôle des moteurs de recherche.

Le Roskomnadzor souhaiterait ainsi que les moteurs de recherche censurent tous les sites inscrits sur sa liste noire. Mais tout le monde n’est pas du même avis.

Yandex, le plus important moteur de recherche de Russie a ainsi déclaré. « L’accès au site ne devrait pas être contrôlé par les moteurs de recherche mais plutôt par les FAI. Ce n’est pas parce qu’un résultat n’apparaîtra pas que l’internaute ne pourra pas accéder au site de son choix ».

A propos des moteurs de recherche justement, Google vient tout juste d’être condamné. Suite à une plainte de son concurrent Yandex, le géant américain a dû payer une amende et doit aussi ouvrir le marché Android à d’autres moteurs de recherche.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

×

Spécial ÉTÉ - 55% de réduction sur les abonnements Hidemyass de un an jusqu'à fin septembre Obtenez votre réduction