Torrent : récapitulatif des fermetures de sites

Closed shop shutterAvec la toute récente fermeture de KickassTorrents puis celle de Torrentz, l’écosystème du Torrent a perdu deux géants.

Bien tristes semaines mais cette hécatombe sera-t-elle fatale à la piraterie en ligne ? Visiblement non car lorsque l’on regarde  en arrière, on se rend compte que la fermeture des sites de Torrent suit toujours le même scénario.

Un site de téléchargement « illégal » grandit et s’impose alors comme leader. Cette popularité attire l’attention des ayants-droits qui jurent sa disparition, et généralement l’obtiennent plus ou moins facilement, plus ou moins volontairement.

La pression légale, la crainte des amendes, des enquêtes, de la prison entrainent en effet bien des fermetures directes ou indirectes. Les gros sites de torrents sont ainsi un jour ou l’autre victime de leur succès.

Voici un petit historique des quinze dernières années, un récapitulatif des fermetures des sites les plus importants. Et n’oubliez par qu’Hadopi redouble d’efficacité.

Si vous avez l’habitue de télécharger des films sur le net, pensez à le faire en toute discrétion. Optez pour un VPN comme Cyberghost, VyprVpn, NordVPN pour garantir votre anonymat et profiter du web en toute sérénité.

Quelques sites de Torrent célèbres puis fermés

En 2004, Supernova

Supernova a été le premier site de torrent à s’imposer comme une grosse pointure. Sa domination sur le monde du torrent a duré plusieurs années.

Fondé par Andrej Preston, un slovène, le site a finalement disparu un mois après que les autorités aient saisi ses serveurs. L’enquête du FBI aurait alors été arrêtée.

En 2005 Lokitorrent

Lorsque le premier géant du Torrent a disparu, il a laissé un vide. Cet espace libre, Lokitorrent l’a rapidement comblé. Le site créé par Ed Webber s’est en effet converti en nouveau leader.

Il a logiquement attiré l’attention de la MPAA (Motion Picture Association of America) provoquera sa fermeture. Malgré une campagne de dons couronnée de succès (plus de 40 000 dollars rassemblés en quelques semaines) le site disparait finalement.

En 2008, Torrentspy

C’est Torrentspy qui prend le relais de Lokitorrent .Le site subira le même sort. La MPAA ne fait pas de pitié. Ça prend parfois un peu de temps mais l’Association arrive à ses fins.

En 2008, Justin Bunnell, le propriétaire de Torrentspy ferme définitivement le site. Mais ça ne suffira pas. Car quelques mois plupart le voilà condamné a régler une amende de plus de 100 millions de dollars aux studios  d’Hollywood.

En 2009, Mininova

Allusion directe au premier site de Torrent, Mininova s’impose alors comme le premier site de téléchargement illégal. Plus populaire encore que les sites antérieurs, il subira le même sort que tous ces prédécesseurs mais cette fois-ci c’est le groupe BREIN qui obtient sa fermeture.

 Obligé par ordre judiciaire de retirer tous les torrents infracteurs, il existe toujours aujourd’hui mais avec uniquement du contenu autorisé…

En 2012, BTJunkie

La disparition de ce site est directement liée à celle de Mégaupload qui a eu lieu la même année. La pression légale a été trop difficile à supporter pour son administrateur qui a donc décidé de jeter l’éponge.

En 2013 Isohunt

Dans ce cas-là, la fermeture du site n’a pas été une grande surprise. Cela faisait plus de 10 ans que le site de partage de Torrent s’affrontait à la MPAA (encore elle).

Et encore une fois le site a perdu. Un accord de plus de 100 millions de dollars a alors été signé avec les studios.

Isohunt était un dinosaure du Torrent. L’un des plus vieux trackers. Un autre site opère aujourd’hui avec la même dénomination.

En 2015 YIFY

Reconnu sur la scène internationale du torrent pour ses releases de petite taille pour du HD, en 5 ans le site s’était imposé comme une référence. La célèbre application Pop Corn time l’utilisait fréquemment.

Au final des millions de pages étaient vues chaque jour. Fin 2015, le site ferme brusquement. Encore une fois la peur des poursuites légales ont forcé la main aux administrateurs.

Depuis des imitations existent sans jamais atteindre la qualité de l’original.

En 2016, KickassTorrents et Torrentz

Suite à l’arrestation du propriétaire du plus important site de Torrent au monde, Kickass tire sa révérence. Si un retour n’est pas envisagé pour le moment, bien des copies et autres sites miroir sont apparus sur la toile.

Quelques jours plus tard, c’était au tour du plus important moteur de recherche de Torrents de disparaitre. Aucune explication pour le moment mais au regard de cette historique, la disparition de KAT à sans aucun doute entrainer celle de Torrentz.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.