Censure internet en chine se renforce

Censor press keypad on his keyboard. Internet censorship (expurgate, monitoring and control) threat concept.La censure internet en chine n’est une nouveauté pour personne.

Le grand Firewal chinois empêche en effet les internautes de naviguer librement sur la toile.

S’ajoute la cyberpolice qui se charge d’éliminer tous les messages « subversifs » et les critiques du pouvoir.

C’est encore l’autocensure qui gagne du terrain. Plus récemment WeChat a également durcit ses conditions d’utilisation.

La censure internet en chine intégrée dans les mœurs et « banalisée »

Grâce à une censure internet en chine installée depuis longtemps déjà et des moyens de contrôle très sophistiqués, les citoyens chinois se sont convertis en internautes dociles qui acceptent désormais sans rechigner cette politique liberticide.

En janvier 2015, WeChat, l’une des applications de messagerie et réseau social le plus populaire de Chine a fermé 133 comptes d’utilisateurs pour les informations qu’ils divulguaient.

Peu de temps après, WeChat publiait 10 règles à respecter pour pouvoir utiliser le service. Ces règles permettent avant tout de contrôler plus facilement ses 468 millions d’utilisateurs actifs mensuels. La censure internet en chine gagne encore et toujours du terrain.

Au quotidien, de nombreuses entreprises et autres organisations s’abstiennent de contredire le pouvoir. Ils craignent des représailles administratives ou la perte d’une licence d’exploitation.

Pour les citoyens, le prix à payer pour publier une critique en ligne est bien trop élevé. de plus, les Fournisseurs d’Accès à Internet ont tout simplement supprimé l’anonymat.

La grande majorité des plateformes de réseaux sociaux demandent désormais une identité bien réelle pour accéder à leur service et créer un compte.

Il faut par exemple fournir un numéro de téléphone mobile. De nouveau la censure internet en chine progresse mais également l’autocensure.

La place de l’autocensure…

Etant donné que l’on peut perdre son travail ou être arrêté pour des commentaires faits sur internet, l’autocensure est devenue la règle, tragique. Plus personne n’ose rien dire.

La censure s’est ainsi convertie petit à petit en autocensure. Même les journalistes pratiquent l’autocensure désormais. Quant aux internautes lambda, ils « nettoient » eux-mêmes leurs paroles pour éviter tous problèmes avec les autorités.

La censure internet en chine était déjà énorme. Avec l’autocensure la liberté d’expression est encore plus compromise. La critique de la censure sera automatiquement censurée. Ce qui empêchera donc tout questionnement sur la légitimité même de cette censure.

Les dernières mesures mises en place par WeChat démontrent que les dispositifs mobiles ne sont pas épargnés.

Heureusement, il existe encore des fournisseurs de VPN comme Cyberghost, VyprVpn, NordVPN. Ces services offrent aux citoyens chinois un dernier souffle de liberté sur la toile.

En garantissant l’anonymat de ses utilisateurs et en cryptant leurs données personnelles, il est encore possible d’éviter la censure internet en chine. Même si cela devient de plus en plus complexe, ça ne fait aucun doute.

Le 28 juin dernier, la « Cyberspace Administrative of China » a émis de nouvelles mesures de régulation. Elles s’appliquent à tous les fournisseurs d’applications mobiles sans exception.

Concrètement ça veut dire que les fournisseurs d’applications doivent vérifier l’identité des utilisateurs et conserver un registre de leur utilisation.

Ils doivent également suivre et enregistrer tous les messages présentant un « contenu interdit ». N’importe quel développeur d’application doit désormais se soumettre à de telles régulations et respecter les normes établies s’il souhaite pouvoir entrer sur le marché chinois.

Il s’agit donc d’une mesure alarmante qui affecte non seulement les entreprises chinoises mais également les entreprises étrangères.

Cette nouvelle régulation prouve encore une fois que la censure internet en chine ne fait que se renforcer et qu’il devient de plus en plus difficile de la combattre, cette tendance s’observe également en Russie.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.