La Chine et la censure de l’internet

Businessman hands tied with handcuffs on laptop keyboard.Le gouvernement chinois est devenu de plus en plus regardant et strict dans son projet de censure de l’internet.

La Chine n’arrête pas de contrôler et de bloquer les utilisateurs d’internet via le grand pare-feu chinois, appelé ‘The Great internet Firewall’.

La censure de l’internet touche même les sociétés étrangères voulant investir dans le pays

Parmi ces nouveaux plans, la Chine vient d’adopter une nouvelle loi, qui entrera en vigueur prochainement et qui a pour but de réglementer tous les contenus publiés par des sociétés étrangères cherchant à investir dans le pays.

Le journal South China Morning Post (SCMP) publié à Hong Kong, a rapporté dernièrement que le « Regulation for the Management of Online Publishing Services » sera, lui aussi, applicable aux «œuvres de création», comme c’est le cas pour les jeux, les animés, bandes dessinées, enregistrements audios et vidéos.

En effet, à partir du mois de Mars, les sociétés étrangères ne seront plus autorisées à publier « des œuvres de création » en ligne sans l’approbation de « The State Administration of Press, Publication, Radio, Film and Television ».

Le blocage des VPN

L’année dernière, beaucoup de fournisseurs VPN et de services de proxys ont été entièrement bloqués en Chine. Mais malgré cela, le gouvernement chinois a totalement nié les faits de cette censure d’internet et a même infirmé l’idée que le grand pare-feu chinois existait.

L’Etat a précisé que l’action de bloquer des sites, d’altérer ou de masquer des informations n’est pas considéré comme de la censure; mais c’est simplement une façon de gérer l’internet.

Cela rejoint ce que le gouvernement chinois essaie de pratiquer depuis quelques temps. L’Etat veut instaurer un système de contrôle gouvernemental à l’échelle nationale, qu’ils appellent « la souveraineté de l’Internet ».

Malgré les paroles de l’Etat chinois, il est essentiel de savoir que la réalité est toute autre ; le grand Pare-feu chinois est une censure du web.

Les autorités chinoises veulent que cette pratique soit encore plus répandue afin qu’elles puissent continuer à contrôler les informations que les citoyens chinois peuvent accéder ; comme les différents sites de réseaux sociaux, les encyclopédies en ligne, les sites populaires tels que Google, etc.

Il faut savoir que les VPN traditionnels et les services de proxy sont des moyens très fiables pour les internautes chinois car ils leur permettent d’accéder aux contenus qu’ils veulent.

L’utilisation d’un réseau privé virtuel était un moyen efficace qui permet de changer non seulement une adresse IP, mais de masquer, aussi, le trafic sortant.

Cependant, la plupart des fournisseurs VPN ne peuvent plus fonctionner en Chine depuis que le pays est devenu très actif en matière de censure de l’internet.

On estime que 1 à 3% des utilisateurs en Chine utilisent les services VPN comme Cyberghost, Hidemyass ou VyprVpn afin de pouvoir contourner les restrictions de l’Etat ; c’est-à-dire environ 1 million d’utilisateurs qui utilisent les outils de censure, ce qui est un nombre trop pour la Chine.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.