Répression de Netflix et fournisseurs VPN

man hand holding screen shot of Netflix application showing on Asus Zenfone 2 mobile phone. Netflix is a global provider of streaming movies and TV series.Après la décision de Netflix, plusieurs entreprises VPN ont annoncé des contremesures, tandis que d’autres ont soulevé la question de la neutralité du Net, suggérant qu’il existe de meilleures façons pour lutter contre les abus.

En effet, la semaine dernière, le service de location de vidéos a annoncé qu’il allait dorénavant bloquer les clients qui utilisent des logiciels de VPN (exemple Cyberghost, etc.) et des services de proxys.

Cela signifie clairement qu’il serait plus difficile d’utiliser des services VPN et proxys pour pouvoir accéder à la bibliothèque de Netflix des autres pays, demande qui a été réclamée par beaucoup de studios de cinéma depuis longtemps.

Et avec l’application de la blacklist des données, le service de location de vidéos a commencé déjà à bloquer des adresses IP liées aux VPN et services de proxys.

Et cette décision a affecté aussi les clients bien intentionnés qui utilisent simplement le VPN pour protéger leur vie privée.

Réactions des fournisseurs VPN après la décision de Netflix

En effet, le service de location de vidéos, en captant que vous utilisez une adresse IP fictive, sort alors un message d’erreur et bloque les utilisateurs.

De leurs côtés, plusieurs fournisseurs VPN, ont promis de faire de leur mieux afin de trouver des solutions pour que le contournement reste disponible.

Andrew Lee, activiste des droits numériques à Hidemyass, note que leurs utilisateurs ne sont pas encore confrontés à ce genre de problèmes.

Cependant, il a précisé que la répression planifiée par le service de location des vidéos viole clairement le principe de la neutralité du Net.

 » En bloquant les clients de PIA et d’autres logiciels VPN, le service envoie un message fort et clair à travers le monde : Ce service ne croit pas en la neutralité du net et bloque même l’accès aux clients qui se soucient simplement de la protection de la vie privée. », note Lee.

 » Les internautes payent le service de locations de vidéos via une carte de crédit. Pour payer, il est nécessite de donner une adresse de facturation.

Il n’y a donc aucune raison pour interdire un VPN ; à moins que les données de facturation soient frauduleuse. « , ajoute ce dernier.

De son côté, le président de GoldenFrog, Sunday Yokubaitis, qui travaille pour VyprVpn se demande pourquoi le service de location de vidéos en ligne ne se réfère pas directement aux informations fournies par ses clients lors du paiement de l’abonnement.

Yokubaitis propose alors que le service montre le même contenu pour un utilisateur quel que soit l’adresse IP de ce dernier, et ce comme l’indique la nouvelle règlementation européenne.

« En tant que client, je sais qu’ils recueillent mes informations de facturation, y compris mon adresse postale et mon pays. Pourquoi le service n’utilise pas ces informations de facturation pour afficher le contenu approprié à ses utilisateurs?  » se demande Yokubaitis.

Cette option permet alors de bloquer les internautes qui utilisent le VPN pour se protéger. Le site devra simplement faire plus d’effort dans la vérification des adresses de personnes abonnées à son service.

Par ailleurs, il faut savoir que le service de location de vidéos doit une part de son succès aux services de déblocage comme les VPN et les proxys.

Et à ce stade, il est difficile pour ce service de location, de savoir comment gérer le  blocage des VPN et proxys et quelles seront les précautions à prendre pour ne pas faire fuir ses utilisateurs légitimes.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.