Nos techniques anti hadopi pour sécuriser votre connexion

Anonymous members in a demonstration in Valencia, protest against the police arrest of some members of this organitation.L’internet propose de nombreuses opportunités pour communiquer ou apprendre, mais certains l’exploitent également pour attaquer les internautes sans compter la surveillance accrue des gouvernements.

Sécuriser votre PC

Pour garantir la sécurité de votre connexion, vous devez vous assurer que votre PC ou Mac ne présente aucun risque. En effet, il est inutile d’utiliser une technique anti hadopi si son PC est infecté.

De ce fait, mettez à jour régulièrement votre système d’exploitation, votre antivirus et configurez correctement votre pare-feu. Lancez également des scans avec les antispyware pour détecter les logiciels espions qui sont une véritable plaie pour les internautes. Si c’est possible, préférez des alternatives à Windows tels que Linux ou Mac qui sont bien plus sécurisés.

Avec un PC sain, vous avez déjà fait 50 % de votre nettoyage anti hadopi.

Sécuriser votre connexion

Une fois que votre PC est sécurisé, vous devez garantir l’anonymat et la sécurisé de votre connexion. Vous pouvez utiliser des réseaux tels que Tor ou les serveurs proxy, mais ils possèdent des inconvénients.

Le réseau Tor est tellement sollicité qu’on ne peut pas bénéficier d’une bonne navigation internet.

Et les serveurs proxy sont de véritables passoires sur la vie privée de l’internet. En gros, tout ce que vous faites sur le web via un serveur proxy sera accessible librement aux pirates.

Pour garantir un mécanisme anti hadopi, vous devez utiliser un VPN payant. Ce dernier va vous assurer une sécurité optimale sur les deux extrémités de la connexion (serveur et client).

D’un coté, il va dissimuler votre adresse IP et de l’autre coté, il va encoder toutes vos connexions que ce soit sur le PC ou même sur le mobile. Hadopi est loin d’être efficace, car il utilise simplement votre IP pour vous identifier.

La meilleure solution anti hadopi est donc d’utiliser un VPN tel que Hidemyass, VyprVpn, NordVPN avec un cryptage minimum de 128 bits qui possède des serveurs dans le monde entier. Une précaution supplémentaire est de choisir des serveurs différents pour chaque session.

Avec la sécurisation de votre machine et de votre navigation, vous êtes protégés à 98 % de toute tentative d’intrusion et d’espionnage.

Mais quels sont les 2 % de risques restants ? Le fait est que nous avons simplement abordé la sécurité d’un point de vue technique, mais les statistiques montrent que la majorité des attaques sont possibles à cause d’une défaillance de l’utilisateur.

Restez vigilant sur le web

Vous devez toujours être vigilant sur le web. Ainsi, changez régulièrement de mot de passe et utilisez un mot de passe différent pour chacun de vos compte.

Utilisez également des services tels que NotSharingMyInfo ou Spamgourmet qui vous évite de donner votre adresse mail.

Faites attention aux mails de phishing qui vous disent qu’il y a une brèche sur un de vos comptes en vous demandant de vous connecter via un faux site web. Si vous avez vraiment des données sensibles, utilisez un logiciel tel que TrueCrypt qui peut créer un coffre-fort virtuel dans votre PC.

A la limite, certains vont arguer qu’on peut devenir paranoiaque, mais il vaut mieux être paranoiaque que négligent sur le web actuel…

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.