Extreme down, un autre site de téléchargement direct

 Quand on observe les sites de torrents, on ne peut s’empêcher de remarquer leur passion pour les adjectifs. Ils sont les meilleurs sites de téléchargement du moment, les sites de téléchargement les mieux ci, les mieux ça…, les plus fiables… Chacun trouve ce qu’il pense être le mot juste pour le décrire.

Ces nuances ne sont pas très remarquables avec les sites de téléchargement direct, observez donc Extreme down. Grâce à la simplification de la procédure de téléchargement, ils ont pris une importance rapide et ont grimpé dans l’estime du public.

Aujourd’hui cependant, les sites de torrents se remettent à niveau et ce ne sont pas les seuls. La concurrence devient de plus en plus serrée.

Seuls les faibles, ceux qui ne parviendront pas à donner satisfaction aux utilisateurs, resteront à la traine. Le direct download saura-t-il rester dans la course ?

Le meilleur d’Extreme down et du direct download

Ce site de téléchargement direct est spécialisé dans les vidéos diverses : les films, les documentaires, séries, mangas mais aussi les jeux.

Pour accéder au contenu d’Extreme down dans ce circuit fermé qui offre tant de sécurité, vous pouvez cliquer sur https://www.extreme-down.net.

Les films sont publiés en qualité HD et SD, ce qui signifie que les fichiers sont un peu lourds mais normalement de bonne qualité. Ce n’est qu’un détail pour celui qui télécharge, car il n’aura qu’à cliquer sur un bouton et patienter pour obtenir le fichier.

On a beau apprécier le torrent, on peut difficilement oublier les périodes où pour télécharger, il fallait se munir d’un guide explicatif, pour comprendre tout le jargon lié au domaine bit Torrent (Seed, tracke, lien magnet…). Celui du téléchargement direct ne nécessite aucune grande connaissance à part savoir lire.

Toutes ces complications étaient liées au fait que les torrents sont des fichiers de partage hébergés par de nombreux utilisateurs. Cela impliquait une multiplicité de serveurs, et donc plus de risques pour l’utilisateur.

La simplicité du procédé du téléchargement direct est liée au fait que les fichiers ne sont pas ceux destinés au partage, c’est-à-dire des fichiers prédécoupés accessibles à tous. Dans le circuit du direct download, les fichiers sont comme des livres dans une bibliothèque.

Il suffit de cliquer pour copier le livre. Seule la bibliothécaire est en mesure de rentrer dans la bibliothèque. Dans cette analogie, la bibliothèque est le serveur sur lequel les fichiers sont enregistrés dans leur globalité. Le mouvement du téléchargement direct est unilatéral. L’information est conduite de l’ordinateur au serveur.

Le circuit du torrent est plus ouvert. L’information va de l’ordinateur à un serveur qui la redirige vers d’autres ordinateurs avant que la réponse ne revienne à son point de départ.

Ce circuit laisse passer plus d’intrus que celui du téléchargement direct. Une faiblesse que la Hadopi exploite pour aller à la chasse aux téléchargements illégaux.

Ce circuit fermé qui fait la réputation de direct download peut tout de même réserver des surprises.

 

extreme down

Des obligations qui faisaient toute la différence

La simplicité des sites de téléchargement direct s’est avérée factice. Contrairement au Bit Torrent dont le réseau était entretenu automatiquement, celui du téléchargement direct nécessite un ensemble de frais que les propriétaires couvrent avec de la publicité et des conditions d’adhésion complexes.

Savez-vous que pour obtenir la meilleure version d’un fichier sur les sites comme Extreme down, il faut être un membre avec tout ce que cela implique ? C’est le seul moyen de vous épargner des fichiers de mauvaise qualité, une perte de temps et la publicité.

Cette politique discriminante a pour objectif d’obtenir une liste bien fournie d’adhérents et donc de moyens plus certains d’entretenir l’activité du site.

À noter également, le direct est plus lent à télécharger que le fichier torrent. Le système de partage est décidément mieux étudié qu’il ne laisse paraître.

Ce n’est pas le seul bémol que l’on peut signaler à propos de ce circuit fermé qui devait être un gage de sécurité.

 

La Hadopi, une menace suffisante pour passer du direct au torrent ?

 La réponde graduée est l’arme dont dispose la Hadopi pour ramener les adeptes du téléchargement illégal dans le droit chemin.

Observez donc cette mesure qui crée tant de panique sur la toile. Elle se déroule en trois étapes séparées par d’importantes périodes de temps.

La première étape prend la forme d’un avertissement par mail, la deuxième étape est enclenchée six mois plus tard, lorsque le fautif n’entend pas raison et se fait encore surprendre. Il recevra cette fois encore un avertissement par mail mais suivi d’une lettre recommandée.

Chaque fois qu’une récidive sera observée, la Haute Autorité enverra des lettres de mise en garde.

Ce n’est qu’à la dernière étape que la notification que vous recevrez sera inquiétante. Elle vous annoncera après la troisième fois soit un an après le premier acte que vous êtes convoqué devant un juge.

On peut imaginer que vous êtes assez éveillé pour éviter qu’une troisième fois ne se reproduise compte tenu des moyens à votre disposition pour télécharger des fichiers anonymement.

Si tel est le cas, les premières fois peuvent être des accidents et ils sont plutôt sans conséquence immédiate puisque ce ne sont que des mails.

Cependant, la Hadopi s’essouffle. La Haute autorité, pour rester dans ses fonds alloués, a décidé de réduire son rythme de travail.

Elle penserait même à rendre le téléchargement de torrent légal mais ce n’est pas une mesure qui sera appliquée dans l’immédiat.

Ces propos ne sont pas destinés à fouler du pied la menace que représente cette institution, mais à la placer dans sa juste proportion.

Les peines découlant d’une condamnation par la Hadopi sont frappées d’un plafond puisque l’infraction commise est qualifiée de contravention.

Ce ne sera pas le cas si jamais il est prouvé que vous avez participé à l’activité illégale des sites de téléchargement direct.

VPN text on metal with red lock symbol -- Virtual Private Network or Internet security concept

Votre secours dans les VPN

Vous aviez abandonné votre VPN quand vous avez noué avec le téléchargement direct ? Soit ! Il n’est jamais trop tard pour reprendre vos anciennes et utiles habitudes.

NordVPN, Hidemyass, VyprVpn font toujours ce qu’il y a de mieux sur le marché du VPN et de la sécurisation des navigations, quelles qu’elles soient.

Avec leur assistance, vous pourrez naviguer anonymement et crypter convenablement votre connexion.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.